Suivez-nous
sur les réseaux sociaux:

Savez-vous vous vendre en entrevue?

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Business woman extending a handshake during an interviewLORSQUE VOUS ÊTES CONVOQUÉ EN ENTREVUE AVEC UN EMPLOYEUR, VOUS DEVEZ PROFITER DE CETTE OCCASION, MAIS D’ABORD SAVEZ-VOUS COMMENT LE FAIRE ?

La plupart du temps, vous n’avez pas le contrôle sur le processus de sélection ou le déroulement de l’entrevue, mais vous avez toujours le contrôle sur l’information que vous présentez. Ma suggestion est de répondre aux questions en y ajoutant des mots clés pour chacune des sections de façon organisée.

L’organisation de vos réponses devrait être faite sur un modèle de négociation commerciale, soit votre préparation, votre entrevue ou présentation, la découverte des besoins, la reformulation des besoins, l’implication du salaire, la conclusion et le suivi. Vous comprendrez ici que d’exécuter toutes les étapes en une seule entrevue est une tâche bien titanesque que même des vendeurs d’expérience n’oseraient faire. Mais commençons par le début et essayons de nous y retrouver.

LA PRÉPARATION À L’ENTREVUE
Exemple : si j’applique comme ingénieur dans une firme… Le simple fait de visiter le site Web de l’entreprise pour la connaître n’est pas suffisant pour se préparer, il vous en faut beaucoup plus !

Étape 1 : préparez-vous convenablement ! On n’a jamais trop d’informations !
Vous auriez avantage à parler à d’autres ingénieurs qui y travaillent déjà afin d’établir le profil souhaitable. Vous n’y connaissez personne ? Utilisez LinkedIn, faites des connaissances ! En demandant de l’aide, les gens se sentent interpellés par leur expertise et voudront certainement vous donner des conseils.

Il est aussi essentiel de parler à plusieurs ingénieurs de d’autres firmes que pour celle où vous voulez appliquer. Posez des questions qui vous donneront un avantage stratégique sur les autres candidats sur des sujets variés tels que les tâches associées au nouveau poste, l’attitude des nouveaux venus, les aptitudes gagnantes, la compétition, etc.

Dans cette même étape, étudiez les mandats actuels de la firme, ceux perdus et ceux pour lesquels ils travaillent. Aussi, établir le profil exact de la compagnie, nombre d’employés, chiffre d’affaires, etc. Ici, le site Web de l’entreprise sera de mise, mais aussi tout ce que vous pourrez trouver sur les réseaux sociaux et autres médias. N’hésitez pas à lancer une recherche dans Google ou encore Wiki.

Étape 2 : écrivez des questions d’entrevue !
Évidemment, même si vous avez de l’expérience, il est essentiel de préparer des réponses aux types de questions les plus courantes telles que :

  • Pourquoi avez-vous quitté vos emplois précédents?
  • Pourquoi voulez-vous travailler dans notre entreprise?
  • Quels sont vos points forts?
  • Quels sont vos points faibles?
  • Pouvez-vous travailler sous pression?
  • Pourquoi devrions-nous vous embaucher plutôt que quelqu’un d’autre?

Cependant, faites-le de façon succincte et concentrez vos réponses sur les éléments positifs de vos compétences et de votre personnalité.

Étape 3 : Étalez vos mots-clés et adaptez-vous !
C’est l’étape cruciale souvent préparée à la légère, mais combien déterminante pour le déroulement de votre carrière. Étalez vos mots clés, tel que votre cheminement scolaire, votre accomplissement personnel pour faire ressortir votre détermination et vos compétences. Ensuite, concentrez-vous sur votre adaptation à la culture de l’entreprise et faites ressortir votre engagement.

LE DÉROULEMENT DE L’ENTREVUE
Élément essentiel à retenir
Faire valoir vos compétences et vos qualités en entrevue pour décrocher l’emploi convoité n’est plus suffisant. Il faut aussi faire valoir son aptitude d’adaptation à la culture de l’entreprise et son engagement. Mais le plus important, c’est que vous répondiez aux besoins et aux exigences de l’employeur.

La découverte des besoins
La partie la plus difficile de l’entrevue est souvent celle qui commence lorsqu’on pense que l’entrevue est terminée ou sur le point de se conclure. Cette phase commence souvent par : Avez-vous des questions ? Dans mon jargon, c’est la partie qui est la plus importante dans le processus. Il est essentiel de savoir quels sont les besoins de l’employeur pour que vous puissiez vous imaginer dans votre nouvel emploi. À quels types de défis allez-vous devoir faire face ? Avez-vous les compétences requises ? Aurez-vous le soutien d’une équipe lorsque vous entrerez en poste ?

Étape de reformulation
Plus la recherche des besoins de l’employeur aura été exhaustive, plus il vous saura facile de démontrer vos capacités et ressources personnelles afin de prouver que vous êtes le candidat idéal. Lorsque les exigences de l’employeur sont ainsi satisfaites, il est naturel d’entrer dans la prochaine étape L’implication et d’aborder des discussions plus sérieuses.

L’implication
Est-ce qu’un déménagement est nécessaire ? Aurez-vous droit à une période d’apprentissage ? Quelles seront vos conditions de travail ? Etc. Cette étape est partagée entre l’employeur et le futur employé à 50-50. S’il y a une symbiose naturelle, cette phase sera assez simple, mais vous devez néanmoins vous y préparer, c’est-à-dire que vous devez bien connaître les conditions du marché pour ne pas être déçu plus tard et devoir changer d’emploi dans 6 mois.

La conclusion et le suivi
C’est la partie la plus facile et enthousiaste de tout le processus d’entrevue. Cependant, elle est souvent négligée ou entre dans des stéréotypes du genre : « Merci pour votre temps et vos conseils ! ». Vous devriez plutôt être proactif et n’oubliez pas que votre contrat n’est pas encore signé ! Il est essentiel de revenir sur les points que vous avez oubliés ou que vous considériez faibles. Autre élément : il est possible d’énumérer des points novateurs pour le bénéfice commun tels que suite à notre conversation, j’ai contacté l’un de mes anciens fournisseurs qui m’indiquait des nouvelles façons de faire, etc.

Vous pouvez aussi continuer à développer une relation d’affaires en abordant des questions quant au déroulement de votre entrevue ou au processus de sélection des candidats. À cette étape, si la relation est positive et cordiale, je suis prêt à parier que vous avez déjà décroché l’emploi et qu’il ne reste que quelques questions administratives à régler pour que votre nouvel employeur vous annonce la bonne nouvelle.

Jeunes candidats : travaillez dans le domaine de la vente pendant vos études !
Aujourd’hui, il faut parfois avoir des techniques de vendeur, afin de décrocher les meilleurs emplois. Pendant vos études, décrochez un emploi dans le monde de la vente peut vous sauver bien des soucis lorsque vous aurez à vous vendre en entrevue pour décrocher l’emploi rêvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *