Suivez-nous
sur les réseaux sociaux:

Raccrocher les Y, est-ce possible?

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

generation-y

À LA FIN DU SECONDAIRE, TOUS DOIVENT CHOISIR DU MOINS AU QUÉBEC, CE QU’ILS VEULENT FAIRE DANS LA VIE… CHOISIR LA BONNE CARRIÈRE À 17 ANS POUR LES 40 PROCHAINES ANNÉES, MÊME S’IL S’AGIT D’UN MAL NÉCESSAIRE, EST UN CASSE-TÊTE POUR LA MOYENNE DES JEUNES! LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE EST DÉJÀ OMNIPRÉSENT AU SECONDAIRE ET CONTINUE D’ÊTRE UN PHÉNOMÈNE ALARMANT SURTOUT PUR LES PARENTS. SELON LA DERNIÈRE ÉTUDE DE LA FIRME LÉGER PARUE LE 22 OCTOBRE DERNIER, C’EST PLUS DE 40% DES PARENTS QUI CRAIGNENT DE VOIR LEUR ENFANT DÉCROCHER LORS DE SON PARCOURS À L’ÉCOLE SECONDAIRE! ET SI ON RACCROCHAIT NOS JEUNES EN LES FAISANT RÊVER POUR QU’ILS DEMEURENT SUR LES BANCS D’ÉCOLE PLUS LONGTEMPS?

LES Y ET LE PLAN DE CARRIÈRE
Ayant beaucoup de jeunes proches de moi, je les entends souvent me dire combien ils ont peur de s’encastrer dans un travail de bureau routinier et sans artifices. Travailler pendant 40 ans dans le même métier, le même secteur d’activité, en découragent plus d’un. Il faudrait expliquer aux Y qu’il y a un monde de possibilités qui s’ouvrent à eux. Aujourd’hui, on peut changer son style de vie en un tour de main, suffit d’avoir au moins un DEC ou un bac, pour faire les choses autrement. Un plan de carrière, on n’en a pas à 17 ans, pourtant il serait si facile de faire rêver nos jeunes pour qu’ils deviennent les prochains leaders de demain!

TROUVONS DES MODÈLES À SUIVRE!
Des entrepreneurs inspirants, des gens de métier performants, des professionnels tous azimuts compétents, il en pleut au Québec. Pourquoi ne pas en sortir quelques-uns de leur tour d’ivoire et les inviter dans les écoles pour inspirer nos jeunes… Je pense également à des journées d’exploration où les jeunes pourraient voir concrètement ce qu’ils auront à vivre plus tard en choisissant tel ou tel métier! Et si la voie à suivre était de faire valoir aux jeunes des compagnies ayant une philosophie proche de leurs aspirations…

CRÉER DES CONDITIONS GAGNANTES 2.0!
Il faut comprendre que pour les jeunes de la génération Y à laquelle j’appartiens notamment, que les Américains appellent d’ailleurs la Net generation, les TI font partie de la vie courante. Nos environnements de travail devraient s’adapter à cette réalité en offrant plus de place à la créativité, au brainstorming, en sortant les gens de leurs tâches quotidiennes.

Pour que les jeunes aient leur place sur le marché du travail, il faudrait également quelque peu modifier nos façons de faire en entreprise. Miser sur le télé-travail, sur les horaires de travail souples, créer des environnements de travail ludiques, offrir plus de vacances, sont des moyens de raccrocher nos jeunes. Chez-nous par exemple, dans ma compagnie Techno-Communication, tous les postes sont à 4 jours/semaine, les vendredis étant payés pour sortir du quotidien, prendre soin de soi, faire les commissions en vue du week-end, etc. Conséquence : tous nos employés sont plus productifs et dédiés!

En tant qu’entrepreneure, je pense que c’est à nous de changer les choses, au privé on est souvent plus créatif et ancré dans la réalité de nos employés. Amis entrepreneurs, prenons la situation en mains et changeons nos façons de faire en créant des environnements de travail motivants bien ancrés dans la réalité des Y!

Source : Radio-Canada.ca

Est-ce que vos RH tirent de l’aile?

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

ATTENTION : Ce billet s’adresse en premier lieu aux directeurs des RH, entrepreneurs et aux cadres de direction!

EN COMITÉ STRATÉGIQUE CETTE SEMAINE, NOUS NOUS SOMMES AMUSÉS UN PEU À TENTER DE CLASSIFIER NOS CLIENTS RECRUTEURS. ANECDOTES, PAROLES ENTENDUES, DISCOURS ENFLAMMÉS, FORCE EST DE CONSTATER QUE LES RECRUTEURS SONT DES DRÔLES D’OISEAUX! SOUVENT CASANIERS, D’AUTRES SUIVENT LES COURANTS CHAUDS, QUELQUES-UNS MIGRENT D’UNE STRATÉGIE À L’AUTRE ET D’AUTRES EXPLORENT D’AUTRES CONTINENTS EN TENTANT D’IMPLANTER DES IDÉES CONCEPTUELLES!

Après quelques heures de discussion, nous avons raffiné nos concepts et sommes arrivés à 3 types de profils carencés : le chasseur de tête vertueux (l’aigle), le fan des réseaux sociaux (le colibri) et l’entêté des journées carrière (le paon). Cher dirigeant d’entreprise, voici donc le fruit de notre dur labeur qui ma foi a plutôt détendu l’atmosphère de notre lundi pluvieux…

aigleLE CHASSEUR DE TÊTE VERTUEUX OU L’AIGLE :
TOUJOURS PRÊT À PROUVER SON EFFICACITÉ!

Vous allez le reconnaître avec son tableau de chasse qu’il n’hésite pas à vous présenter à la première occasion. Il sait choisir ses candidats selon des critères bien établis. Il est perfectionniste, mais prend beaucoup de place dans votre organisation…

Ses forces : côté social très développé, sens de l’initiative exacerbé, intuitif et déterminé
Ses faiblesses : très compétitif, travaille difficilement en équipe, embellit la réalité

Votre chasseur de tête est l’un des pivots de votre organisation, cependant ne lui donnez pas toute la place. S’il sait vendre avec son talent de maître votre entreprise, il peut également enjôler des candidats qui ne devraient pas s’y retrouver charmés par ce qui leur a été vendu. Bien dirigé et entouré de collègues aux personnalités différentes, il contribuera certainement à dénicher la meilleure ressource possible pour votre organisation.

LE FAN DES RÉSEAUX SOCIAUX OU LE COLIBRI :colibri
TELLEMENT COMPÉTENT QU’IL PEUT TOUT FAIRE…

Souvent au bureau avant et après les heures d’ouverture, le fan des réseaux sociaux est un bourreau de travail! Amateur des TI, il multiplie votre présence sur les réseaux sociaux. Il veut à tout prix être 2.0, et ce, en faisant tout lui même! Pour prouver sa valeur, il multipliera l’utilisation des services gratuits au lieu de faire appel à des entreprises spécialisées qui donnent de réels résultats!

Ses forces : bien organisé, travaillant, avec un penchant pour l’innovation
Ses faiblesses : manque de compétences, croit trop en ses capacités, protectionniste de son territoire

Pour bien diriger ce type de recruteur, il faut lui donner des objectifs précis avec des comparatifs du marché pour le sortir de sa bulle de compétences. À trop vouloir innover sans faire appel à des experts, il pourrait permettre à vos compétiteurs d’embaucher les meilleures ressources! Cependant, il sera votre meilleur allié pour travailler avec vos collaborateurs externes.

L’ENTÊTÉ DES JOURNÉES CARRIÈRE OU LE PAON :
paonIL TIENT À SES FAÇONS DE FAIRE D’UNE AUTRE ÉPOQUE!
Toujours prêt à quitter le bureau, l’entêté des journées carrière aime se pavaner dans les journées carrière et salons de l’emploi tous azimuts avec son nouveau kiosque et ses bidules publicitaires. Il multiplie les réunions et comités pour tenter de faire valoir sa pro-activité. Il s’adapte mal aux nouvelles réalités du marché de l’emploi et croit que les bonnes vieilles méthodes sont les meilleures. Il les défend bec et ongles avec son conservatisme irrécupérable.

Ses forces : patient, organisé, travaille très bien en équipe
Ses faiblesses : peur maladive des nouvelles technologies, résistant aux changements, un peu nonchalant, contrôlant

S’il sait bien vendre votre organisation qu’il connaît de fond en comble, l’entêté des journées carrière devrait être sorti de son moule. Son expérience pourrait contribuer à l’équipe dans la passation d’entrevues ou encore à améliorer l’image de marque de la société.

CES TROIS « OISEAUX DE NUIT » VOUS FONT PEUR?
VOICI QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION…
En premier lieu, notre meilleur conseil, c’est de prendre le temps de vous arrêter et d’analyser les membres de votre équipe. En comparant vos moineaux, vous analyserez leurs forces et faiblesses et pourrez les placer dans des postes qui favoriseront leur productivité. Vous pourrez ainsi donner des ailes à votre entreprise!N’hésitez pas à faire appel à des entreprises spécialisées dans les TI afin de vous aider à prendre de bonnes décisions et à vos orienter dans l’utilisation notamment des réseaux sociaux. Beaucoup d’entrepreneurs ou dirigeants d’entreprise délèguent trop de pouvoir, vous devez motiver vos équipes, maîtrisez le changement, à vous de garder le cap!